Linkedin et son algorithme

C’est assez drôle de voir la manière dont les réseaux sociaux réactualisent notre flux en fonction de nos likes certes, mais également de nos posts.

Un petit aperçu récent sur Linkedin :

Il est très facile de résumer mes recherches, tout est soigneusement trié sur le côté gauche du site :

Récent
UI/UX User Experience Interactive Designer / Wireframes
userexperience
entrepreneuriat
streamingmedia
design

Groupes 
UI/UX User Experience Interactive Designer / Wireframes
Flupa
Agile UX
UX / HCI Researchers
AxureWorld
Interaction Design Association
Design Thinking Group
FWA
Mobile, Wearable, and Everything User Experience
Responsive Web Design – The future of web design

Hashtags suivis 
userexperience
entrepreneuriat
streamingmedia
design
visualdesign
graphicdesign
industrialdesign
editorspicks
selfservice
customerrelations

Mon flux réactualisé

Si l’on observe un peu consciencieusement mon flux, à aucun moment je ne mentionne la Direction Artistique et à aucun moment je ne recherches de thèmes liés à la place de la femme dans l’entreprise ou à la notion du fait que je sois moi-même une femme. En fait si l’on regarde bien, je ne me sers de Linkedin QUE pour effectuer ma veille.

Jusqu’à aujourd’hui. Je viens de poster un unique message, mentionnant la création de mon entreprise individuelle et son lancement début mai (oui j’ai du repousser un peu pour raisons administratives), en tant que Directrice Artistique.

Un unique poste, et la réponse du réseau social pro ne s’est pas fait attendre, en me lançant cet article directement sous ce poste :

Une récupération d’information datant de plusieurs années suite à un poste récent

Cependant j’ai une petite idée de la manière dont Linkedin a établi cette relation. Déjà j’ai eu la chance de participer à un concours en 2017 : Femmes en EA. J’y ai été nominée pour raconter mon parcours de vie. Je ne re-déterrerais pas trop ce sujet, avec lequel je ne suis pas trop à l’aise. Cependant, avoir participé à ce concours m’a mis en relation avec beaucoup de personnes travaillant sur la cause des femmes et des femmes handicapées en entreprise.

La logique me paraît d’autant plus probable que la logique de Linkedin repose sur le principe de flux général par l’alliance de la description du profil professionnel, de l’activité et des relations.
en atteste cette petite citation visible sur l’une des pages officielles : 


Contrairement aux moteurs de recherche standards, nous générons des scores de pertinence uniques pour chaque membre. Même si une requête retourne les mêmes résultats pour tous, l’ordre d’apparition des résultats est déterminée en partie par le profil, l’activité et les relations de la personne qui effectue la recherche.

Pourquoi j’en parle? car cette petite expérience bien anodine donne une leçon que tout utilisateur de réseau social, quel qu’il soit, doit garder en tête :
Tout laisse une trace, et tout est utilisé par l’algorithme du réseau utilisé. Et ce, même si un poste, une réaction, une situation, date d’il y a plusieurs années :p

Un avis sur la question? N’hésitez pas à me laisser un message ci-dessous!
Sinon, vous pouvez aussi me contacter.