Mes fichiers sources ont une valeur


Il n’est pas rare que l’on me demande mes fichiers sources. Et souvent, on s’indigne lorsque je les vends, y mettant un prix correspondant à leur valeur réelle (0.5 à 2.5 la valeur de l’ouvrage final).

Eh oui, de la même manière qu’un garagiste ne livre pas ses outils de travail, qu’un restaurateur ne livre pas ses recettes, ou qu’IKEA ne livre pas ses brevets, un graphiste n’a pas à livrer ses secrets de fabrication, donc ses sources.


Ce que dit le droit français

” La logique est la même dans le domaine du graphisme. C’est ce que prévoit le droit français et plus particulièrement le Code la propriété intellectuelle en ses articles L.111-1 et suivants ainsi que l’interprétation qui a pu en être faite par les juridictions françaises :

Selon ces dispositions légales, la propriété intellectuelle dont jouit l’auteur d’une œuvre de l’esprit, du seul fait de sa création, est indépendante de la propriété de l’objet matériel. Les juges français suivant ces dispositions ont parlé de distinction entre l’œuvre et le support. Ainsi, toujours en matière de graphisme, la vente par le graphiste de son travail pour le compte de son client qui l’a commandé, n’entraîne pas de plein droit le transfert des outils que le premier aurait pu mobiliser pour sa création.

Par conséquent, le client qui souhaiterait disposer des outils représentant la structure interne du produit fini dont il est déjà propriétaire, devra s’acquitter du paiement d’un certain prix.”


La Charte F ©

Capture d'écran du site web fichiers-sources.org


Afin d’expliquer de manière cohérente et ludique à la fois aux jeunes graphistes et aux clients la valeur de ces fichiers, le site https://www.fichier-source.org/ a mis en place une charte, décrivant par des exemples illustrés pourquoi les fichiers sources ne sont pas à donner gratuitement lors d’une prestation. De plus, des rappels aux textes de loi décrivent également concrètement différents cas.

Le site est régulièrement mis à jour, et peu servir de plateforme d’appui en cas de litige.

Bref, c’est un outil qui j’en suis sure, servira à beaucoup!